Grammaire

Les pronoms

 

Compétence 1 : Je sais repérer les pronoms dans une phrase.

Consigne 1 : Tu soulignes les pronoms.

Mon père a acheté une voiture. Elle roule très vite.

Nous rentrons chez nous après la fin de l’école.

● Max et Luce restent à l’école. Ils sont punis.

Marie et Julie habitent la même rue. Elles sont voisines.

Je pars de la maison à huit heures tous les jours.

Mathieu bavarde avec son voisin. Ils sont bavards.

Chaque soir, nous chantons avant de dormir.

L’après-midi, tu as du mal à te concentrer.

J’aime quand le beau temps arrive.

Il pleut tous les jours.

Synthèse phrase

LA PHRASE

 Une phrase est une suite de mots ayant un sens.

 Elle commence toujours par une majuscule et se termine par un point. Ex. : Le chien dort dehors.

 ● Une phrase peut être enrichie avec des groupes de mots :

Ex. : Le chien mange. –> Dans sa niche, le chien mange un os.

 ● Une phrase peut être réduite pour n’en garder que le noyau :

Ex. : Dans le  panier , un chien dort tranquillement. –> Un chien dort.
  


LES TYPES DE PHRASES

Il y a différents types de phrases.

● La phrase déclarative : Elle sert à énoncer. ex.: Le soleil brille.

● La phrase interrogative : Elle sert à poser une question.

Ex.: Que fais-tu ce soir ?

● La phrase impérative : Elle sert à donner un ordre.

Ex.: Sortez ! Taisez-vous ! Défense de stationner.

● La phrase exclamative : Elle exprime la peur, la joie, la crainte, l’étonnement…

Ex.: Quel beau temps ! Comme c’est joli !


 

LES FORMES DE PHRASES

Une phrase peut être à la forme affirmative ou à la forme négative.

  •  La forme affirmative: Ex : Le cheval galope. Le train avait du retard. As-tu trouvé mon mot ? 
  • La forme négative: Elle utilise le plus souvent la négation nepas et parfois nepoint, neplus, nejamais, nerien.

Ex : Le cheval  ne galope pas.
Le train n’avait pas de retard.
Le cheval ne galope plus.
Le cheval ne galope jamais.
 Le cheval ne mange rien.


LES CONSTITUANTS DE LA PHRASE

( LE VERBE, LE SUJET DU VERBE, LES COMPLÉMENTS DU VERBE)

 

1 – Le sujet du verbe est un mot ou un groupe de mots qui désigne une personne, un animal, une chose ou une idée.

2 – Le verbe indique ce que fait, ce que subit ou ce qu’est le sujet.

3 – Les compléments du verbe sont classés dans 2 catégories :

  • Les compléments essentiels ou compléments d’objet (on ne peut pas les déplacer, les enlever).

  • Les compléments circonstanciels (on peut les déplacer et les enlever le plus souvent)

 


  UN CONSTITUANT DE LA PHRASE : LE SUJET DU VERBE

On peut reconnaître le sujet du verbe dans une phrase :

 

● en posant la question : Qui est-ce qui ? ou Qu’est-ce qui ?

 L’enfant chante. Qui est-ce qui chante? C’est l’enfant.

La voiture  roule vite. Qui est-ce qui roule vite ? C’est la voiture.

 ● en remplaçant le sujet par un pronom (je, tu, il, elle, on, nous, vous, ils, elles) :

 L’enfant  chante. –> Il chante.

La voiture  roule vite.. –> Elle roule vite.

  


 UN CONSTITUANT DE LA PHRASE : LE VERBE

On peut reconnaître le verbe dans une phrase :

 ● en faisant varier le sujet du verbe :

L’enfant chante. Les enfants chantent. Nous chantons. Tu chantes.

 ● en faisant varier le temps de conjugaison :

Le coq chante. Le coq chantera. Le coq a chanté. Le coq chantait.

 Le verbe est l’action de la phrase. Dans cette phrase, on …….


 LE NOM

Un nom désigne une personne, un animal, un objet, une idée, un lieu…

On distingue : 

● les noms propres : ils s’écrivent toujours avec une majuscule. Ex. : Paris – Martin – Mars – Jura – Vénus et désignent quelque chose d’unique.

● les noms communs : ils sont précédés d’un déterminant qui en détermine le genre (masculin/féminin) et le nombre (singulier/pluriel). Ex. : une fille – un lion – un sac – le courage – la plage et désignent une généralité, quelque chose de commun !


  LES DÉTERMINANTS DU NOM

Les noms communs sont précédés d’un petit mot qui les précise : ce sont les déterminants.

 Le déterminant donne des renseignements sur le nom :

 ● le genre (masculin/féminin) : le lion/la lionne, un chien/une chienne, mon frère/ma soeur

● le nombre (singulier/pluriel) : le lion/les lions, un chien/des chiens, mon frère/mes frères

● l’appartenance (possessifs / démonstratifs / indéfinis) : mon chien/ce chien/chaque chien


   UN REMPLACANT DU NOM : LE PRONOM

Dans une phrase, on peut remplacer un nom par un pronom :

 ● Mathieu chante très bien. –> Il chante très bien.

● Les filles jouent ensemble. –> Elles jouent ensemble.

● Ma soeur et moi aimons les pommes. –> Nous aimons les pommes.

● Julien et toi chantez très bien. –> Vous chantez très bien.


 L’ADJECTIF QUALIFICATIF

Un adjectif qualificatif est un complément du nom; il dit comment est le nom.

 L’adjectif qualificatif peut être relié directement au nom : Une petite voiture rouge. Un grand cahier vert.

il peut se retirer, on peut trouver un contraire, il se place devant ou derrière le nom.

  • L’adjectif qualificatif peut être relié au nom par un verbe d’état (être, sembler, devenir, rester, paraître, demeurer…) : La voiture semble petite. Le cahier est bleu.

 


 UN COMPLÉMENT ESSENTIEL DU VERBE : LE COMPLÉMENT D’OBJET

 Le complément d’objet complète le verbe. C’est un groupe indispensable dans la phrase. On ne peut ni l’enlever, ni le déplacer.

 Le complément d’objet direct COD, on peut le reconnaître en posant les questions :

 ● quoi ou qui? : Paul prépare (quoi?) son cartable. Il aime (qui?) sa maman.

 

Le complément d’objet indirect COI, est introduit par à , de et on peut le reconnaître en posant les questions :

 ● de quoi ou de qui? : Il parle (de quoi) de football. Il parle (de qui?) de sa soeur.

à quoi ou à qui? : Il pense (à quoi?) à ses vacances. Il pense (à qui?) à son frère.

 

 LES COMPLÉMENTS CIRCONSTANCIELS DU VERBE

 Le plus souvent, le complément circonstanciel (C.C.) n’est pas un groupe indispensable dans la phrase.

 Il complète le verbe pour préciser quand, , comment a lieu l’action.

 L’araignée tisse sa toile entre deux herbes. L’araignée tisse sa toile (où? lieu).

  • Mon frère est arrivé ce matin. Mon frère est arrivé (quand? temps).

  • La limace avance lentement. La limace avance (comment ? manière).

 

 

 

Les principales caractéristiques des différents types de textes

 

TYPES DE TEXTES FONCTIONS TYPES D’ECRIT CARACTERISTIQUES/DOMAINE EXEMPLES D’APPRENTISSAGES EN LANGUE
Type Narratif

– Raconter une

histoire

– Articuler une

succession

d’actions

Conte

Roman

Nouvelle

Faits divers

Reportage

Récit historique

Schéma narratif

Chapitres, paragraphes

Présent ou imparfait/passé simple

Mots de liaison spatio-temporels

Phrases complexes

Substituts

Littérature, Histoire

Grammaire : Enrichir les phrases (expansions, phrases complexes, compléments circonstanciels…), utiliser des substituts (nominaux, pronominaux), rôle des déterminants, mots de liaison…

Conjugaison : Formation de l’imparfait, du passé simple, usage et formation du conditionnel temporel.

Orthographe : Accords dans le GN, dans la phrase.

Vocabulaire : Synonymes, hyperonymes…

Type Descriptif

– Décrire

– Donner un état

– Se représenter

un lieu, une personne

Portrait

Description

Guide

Compte-rendu

Absence de chronologie

Peu de connecteurs

Présent ou imparfait

Enumération, comparaisons

Substituts

Littérature, Sciences, Géographie

Grammaire : Enrichir les GN (expansions du nom), le GV avec attribut du sujet, les substituts (nominaux, pronominaux), les comparaisons, la ponctuation (virgule)…

Conjugaison : Formation et emploi de l’imparfait, formation du futur

Orthographe : Accords dans le GN, accord sujet attribut

Vocabulaire : Autour d’un thème (sujet de description)

Type Conversationnel

Discursif

– Rapporter des

paroles

Théâtre

Roman

BD

 

 

Ponctuation

Présent et passé composé

Déictiques

Présence d’émetteur/récepteur

Types de phrases

Littérature

Grammaire : Phrases exclamatives, interrogatives, ponctuation du dialogue, participe présent (didascalie), structure du GV (didascalie)

Conjugaison : Formation et emploi du présent et du passé composé (1ère et 2ème personne)

Orthographe : Accords dans la phrase interrogative, majuscules (dialogue).

Vocabulaire : Niveaux de langue

Type Injonctif ou Prescriptif

– Ordonner

– Faire faire

Recette

Fiche technique

Règlement

Règle du jeu

Consigne

Titre explicite

Déroulement chronologique

Infinitif ou impératif

L’émetteur n’intervient pas

Phrases courtes, juxtaposées

Mathématiques, Sciences, Géographie

Grammaire : Phrases interrogatives, impératives, ponctuation, négation, phrase simple.

Conjugaison : Infinitif, impératif, présent (2ème personne)

Orthographe : Accord sujet-verbe dans la phrase interrogative.

Vocabulaire : Vocabulaire spécifique, familles de mots, verbes d’action.

Type Informatif

Explicatif

– Informer

– Expliquer

Reportage

Faits divers

Compte-rendu

Enoncé

Lettre

Titre explicite

Présent, passé composé

Structure énumérative

Texte organisé

Illustrations, schémas

Mathématiques, Sciences, Géographie

Grammaire : Déterminants (définis, indéfinis), pronoms « on », compléments circonstanciels, phrase interrogative, phrase simple (GN + GV).

Conjugaison : Formation et emploi du présent et du passé composé (3ème personne), formation du passif.

Orthographe : Homophones a/à, ont/on, c’est/s’est…

Vocabulaire 

Type Argumentatif

– Convaincre

– Faire changer

d’opinion

Publicité

Lettre de demande

Exposé

Présence de l’émetteur/récepteur

Connecteurs logiques

Présent

Littérature, Mathématiques, Sciences

Grammaire : Connecteurs logiques, adjectifs qualificatifs, déterminants…

Conjugaison : Formation et emploi du présent, du conditionnel modal.

Orthographe : Accords dans le GN.

Vocabulaire : Expression du jugement, adverbes de modalité.

Type Poétique ou Rhétorique

– Jouer sur le

langage

– Faire rêver

Poèmes

Publicité

Chanson

Sonorités

Présence de figures de styles

Jeux sur les mots

Absence ou présence de ponctuation

Littérature, Arts visuels, Musique

Grammaire : Structure syntaxique, ponctuation, majuscules

Conjugaison : Selon le poème.

Orthographe : Utilisation du dictionnaire.

Vocabulaire : Polysémie, dérivés, comparaisons, champ lexical…

Phrase affirmative

 Pour affirmer quelque chose ou pour dire que l’on est d’accord,

on utilise des phrases à la forme affirmative.

 Les élèves sont contents, les vacances commencent samedi. Ils rient

 Pour nier quelque chose ou pour exprimer son désaccord,

on utilise des phrases à la forme négative.

 La maîtresse n’est pas contente, elle ne sourit pas.

 Pour passer de la forme affirmative à la forme négative, on utilise les mots suivants : 

avant le verbe verbe après le verbe  
ne ou n’   pas Elle n’aime pas les épinards.
    rien Je ne veux rien.
    personne Je ne vois personne.
    plus Je ne marche plus.
    jamais Il ne crie jamais.

Recopie le texte en disant le contraire pour chaque phrase. Tu rétabliras ainsi la vérité.

 Les dauphins ne jouent pas avec l’homme.

Avec leur forme allongée, ils ne se déplacent pas en mer à grande vitesse.

Le dauphin a une fourrure. Mais sa peau n’est pas doublée d’une épaisse couche de graisse.

Les dauphins ne vivent pas en groupe. Il y a un chef. En cas de danger, ils ne se serrent pas les uns contre les autres.

Les déterminants

Compétences:

            Je connais les principaux déterminants

 Les petits mots placés avant les noms communs s’appellent des déterminants.

  AU SINGULIER AU PLURIEL
  masculin féminin  
 Les articles indéfinis : pour parler d’une personne,d’un animal ou d’un objet quelconque.  un  une  des
 Les articles définis : pour parler d’une personne,d’un animal ou d’un objet que l’on connaît.  lel’

du

 lal’

 

 lesaux
 Les adjectifs démonstratifs : pour montrer ou désignerprécisément une personne, un animal, un objet.  cecet  cette  ces 
 Les adjectifs possessifs : pour indiquer à quiappartient un objet, un animal ou un personnage.  monton

son

notre

votre leur

 ma,ta

sa

notre

votre leur

 mestes

ses

nos

vos

leurs

 Les adjectifs indéfinis  chaque  chaque quelquesplusieurs
 Les adjectifs numéraux : pour indiquer combien il y a de personnes, d’animaux ou d’objets.  un  une deux,cinquantecent

mille…

La phrase :

Objectifs :

– utiliser correctement les signes de ponctuation.

– transformer une phrase simple affirmative en phrase négative ou inversement.

 1- Relie chaque signe de ponctuation à sa définition. (2 points)

Le point d’interrogation ( ? ) ● Séparer des mots ou groupes de mots dans la phrase.
Les deux points ( : ) ● Poser une question.
La virgule ( , ) ● Citer les paroles de quelqu’un.
Les guillemets («  ») ● Introduire une explication ou une énumération.

 2- En fonction du sens, rétablis correctement la ponctuation aux endroits indiqués dans le texte. (1,5 points)

 Le renard se cacha derrière le tronc d’un chêne en criant___

« Oh___ je t’en supplie, maître Coyote, épargne-moi___ Je te jure que tu ne le regretteras pas___

– N’essaie pas de m’attendrir : il y a trois jours que je ne mange que des glands___ J’en ai assez et je vais te dévorer___

Maria Grazia Griffini, Contes des Peaux-Rouges

 3- Dans les phrases suivantes entoure les mots qui marquent la négation. (1,5 point)

Le chien n’aboie jamais.

Il ne sais plus où il a posé son manteau.

Ne prends pas cette rue.

 4- Classe ces phrases en deux colonnes : phrases affirmatives/phrases négatives.

(2 points)

 Les élèves sont attentifs.

Je n’écoute pas.

Julie range ses affaires dans son cartable.

Il ne restait plus que deux minutes de jeu.

Phrases affirmatives Phrases négatives
   

 

5 – Transforme ces phrases affirmatives en phrases négatives en utilisant ne (n’)…pas, ne (n’)…. plus, ne (n’)…. jamais. (1,5 points)

Sarah mange beaucoup.

………………………………………………………………………………………………

Elle oublie de préparer son cartable.

………………………………………………………………………………………………

Il aime la musique classique.

…………………………………………………………………………………………

6- Transforme ces phrases négatives en phrases affirmatives. (1,5 points)

Le bébé ne cria pas de colère.

………………………………………………………………………………………………

Elle ne va jamais en vacances à Paris.

………………………………………………………………………………………………

La porte réparée ne grince plus.

………………………………………………………………………………………………

Français – Grammaire : La phrase

 Objectifs :

– transformer une phrase simple affirmative en phrase interrogative ou inversement.

1- Ecris deux phrases interrogatives. (2 points)

………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………

2- Transforme ces phrases affirmatives en phrases interrogatives, comme dans l’exemple. (3 points)

Exemple : Tu crois aux fantômes.

Crois-tu aux fantômes ?

Tu mangeras ton goûter à 16h.

………………………………………………………………………………………………

Vous enverrez une carte postale.

………………………………………………………………………………………………

Nous lirons un livre de Noël.

………………………………………………………………………………………………

3- Transforme ces phrases affirmatives en phrases interrogatives, comme dans l’exemple. (3 points)

Exemple : Nous lirons le journal.

Est-ce que nous lirons le journal ?

Le téléphone sonne.

………………………………………………………………………………………………

Pierre mange un bonbon.

………………………………………………………………………………………………

Il se passe des choses étranges au musée.

………………………………………………………………………………………………

4- Transforme ces phrases interrogatives en phrases affirmatives. (1 point)

Joues-tu avec tes frères aux dominos ?

………………………………………………………………………………………………

Est-ce que Augustin est ton cousin ?

………………………………………………………………………………………………

5- Pose une question correspondant à chacune de ces réponses. (1 point)

Oui, j’aime le chocolat.

………………………………………………………………………………………………

Parce que j’ai froid aux mains.

………………………………………………………………………………………………

La phrase interrogative :

La phrase interrogative sert à poser une question.

Elle se termine par un point d’interrogation.

Exemple :

Pars-tu en voyage ? Quand reviendras-tu ?

Entoure les phrases interrogatives :

1) Le manchot vit-il au pôle nord ? 4) Que font les explorateurs ?

2) C’est un immense désert blanc. 5) Ils étudient les animaux.

3) Qui peut bien vivre là-bas ? 6) L’Antarctique est-il un continent ?

Complète par un point ou un point d’interrogation :

1) Vas-tu aux sports d’hiver 4) Quand partons-nous

2) J’aime beaucoup la neige 5) Nous allons dans les Alpes

3) Où sont mes skis 6) Prendrons-nous le TGV

Idée de temps dans les groupes compléments

Les groupes compléments précisent également un moment, une durée (le temps).

J’ai parcouru la campagne pendant des heures.

Il est arrivé dès le lever du soleil.

Choisis dans le cadre un complément pour écrire les phrases.

J’étais au cours préparatoire __________________________

Le train est entré en gare _____________________________

J’ai raccommodé ses chaussettes ______________________

Jules et Marc jouent sur le tapis ______________________

Il donnera de gros fruits rouges ________________________

depuis plus d’une heure

pendant qu’il dormait

l’année dernière

au mois de juin

à l’heure précise

Trouve une réponse pour chaque question.

Pendant combien de temps est-il parti?

Quelle est la durée de la course?

Quand reviendra-t-il?

Depuis quelle heure dort-il?

A quel moment de la journée prend-il son bain?

Quel jour sommes-nous?

Pour chaque complément souligné, indique s’il indique une idée de lieu ou de temps.

Ex. A quatre heures, dans la grande cour glacée ravinée par la pluie, je me trouvai seul avec Meaulnes…

A quatre heures : complément de temps. dans la grande cour glacée: complément de lieu.

a> Souvent Gatzo, l’arc à la main, suivait du regard un colvert qui, à quinze pas de sa barque, se pavanait sur l’eau…

b> Et tout le temps que je parlais, c’étaient entre eux des hochements de tête, de petits rires fins…

Brusquement, aux quatre-vingts mètres, elle bondit. Le temps d’un clin d’œil, elle entrevoit la fille de son côté…

d> Dans les taillis, le feuillage couleur tan du chêne se mêle aux feuilles jaunes du châtaignier…

e> Douroff était un clown. C’était le clown illustre du cirque Ciniselli. J’allais tous les dimanches en matinée le voir…

Idée de lieu dans les groupes compléments

Les groupes compléments précisent souvent un endroit (un lieu).

J’ai appris à nager à la piscine

Complète avec un groupe complé­ment de la liste.

Le petit agneau suit sa mère__________________________.

J’irai manger du couscous____________________________.

Il existe encore quelques couples de cigognes_____________

Nous ramasserons des champignons___________________.

Je rapporterai mon livre. _____________________________.

à la bibliothèque

dans la forêt

au Maroc

en Alsace

partout où elle va

Dans chaque phrase, surligne le complément de lieu.

– Les petits lézards se promènent sur la muraille ensoleillée.

– Charlie mange à la cantine.

– Nous allons dans le Cantal.

– Sur son petit coussin, le chaton tait sa toilette.

– Dans son aquarium, le poisson rouge s’ennuie.

– Le chien marche tranquillement à côté de son maître.

Ne recopie que les phrases dans les­quelles le complément indique un lieu.

– Caroline se cache derrière le rideau.

– Caroline se cache car elle a peur.

– Au milieu de la vitrine, un gros ours en

peluche est exposé.

– Les entants s’amusent avec un train

électrique.

– Les enfants s’amusent dans te salon.

– L’acrobate exécute un saut périlleux.

– Le trapéziste tait des figures étranges

tout en haut du chapiteau.

– Un marchand ambulant vend des car­tes postales sur la place de la mairie.

– Un marchand ambulant vend des car­tes postales tous les samedis.

Complète avec un complément de lieu.

L’araignée retient les mouches prison­nières

Le petit escargot sort tes cornes Les gazelles vont boire … Les chauves-souris vivent suspendues

Tu ne pourras pas observer le paysage

Maman a rangé les jus de fruits…

le hibou répond au coucou.

Les vaches sont rentrees. .

. . j’ai ramassé des galets et des coquil­lages.

Le petit chat noir miaule.

Je mets la ponctuation

Voici les différents signes de la ponc­tuation : . , : ? ! … Dans un dialogue, on utilise les guille­mets « » et les tirets –

Place les points

Mamie a donné à Nicolas une belle tar­tine toute ronde avec un morceau de cho­colat Nicolas va dans le jardin en sau­tant d’un pied sur l’autre Un papillon aux belles couleurs vient se poser sur une fleur Mais, en se précipitant pour l’attra­per, Nicolas laisse tomber sa tartine.

Complète en remplaçant les vides par! Ou ?

Que cherches-tu, beau papillon bleu………

Je voudrais dormir un peu. Oh …….. que

je suis fatigué………

– Laisse-moi t’admirer. Tu es Si joli ……… Ou

as-tu pris le joli bleu de tes ailes………

– Je n’ai pas envie d’en parler, j’ai sommeil.

G.DELAUNAY, Trois papillons Des histoires et des contes, Scolavox.

Mets les signes de ponctuation à la place des points.

Une vache est dans un champ ……. sur le dos ……. les pattes en l’air …….

……. Qu’est-ce qu’elle a ta vache ……. Elle est malade …….

……. Non ……. elle en avait assez de regar­der les trains ……. alors elle observe les avions ……. …….

Berceuse pour réveiller un petit nègre

Une colombe

passe en chantant …….

……. Debout ……. petit nègre …….

car le soleil darde …….

Déjà plus personne

au lit ……. au foyer …….

ni le crocodile …….

ni le canardeau …….

ni le serpent …….

ni le pigeon ramier …….

Coco ……. cacao …….

cacho ……. cachaza …….

debout ……. petit nègre …….

car le soleil darde …….

Nicolas Guillen, Le Livre d’or des poètes, Georges Jean, Seghers.

Complète le dialogue.

Comment vous appelez-vous?

– Vous êtes étrangère?

– Vous parlez bien français!

– Je suis journaliste.

– Non, à Paris bien sûr!

– Non, je prendrai le TGV

– Environ une heure.

Les groupes compléments

On peut enrichir une phrase avec des groupes supplémentaires: les groupes compléments.

Les groupes compléments peuvent être déplacés ou supprimés.

Je bois du chocolat.

Je bois du chocolat tous les matins.

Tous les matins, je bois du chocolat.

Surligne les groupes compléments que l’on peut supprimer ou déplacer.

– « Demain, à l’école, je peindrai le prin­temps », dit Nanou assise dans l’herbe.

– Nicolas va dans le jardin en sautant d’un pied sur l’autre.

– Quand elle court, Charlotte fait volti­ger ses deux petites nattes.

– Les poids lourds ne traversent plus la ville depuis que c’est interdit.

– Quand les travaux seront terminés, nous pourrons emménager.

Complète les phrases avec un groupe complément.

Papy a perdu sa clé.

Maman a oublié son parapluie.

Le médecin lui a prescrit du sirop.

Nos amis ont loué un appartement.

Ces fraisiers donneront des fruits.

__________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________

__________________________________________________________________________

L’accord du GN Sujet et du verbe

Dans une phrase, s’il y a plusieurs ver­bes pour un même sujet, ils s’accor­dent tous avec ce sujet.

Le soleil descend, se cache derrière les arbres et disparaît à l’horizon.

Les enfants descendent, se cachent derrière les arbres et disparaissent à l’horizon.

Souligne en bleu les sujets et en rouge les verbes.

Le vent secoue fortement les branches et s’engouffre dans la cheminée.

Les petits lapins dressent leurs oreilles et regardent avec curiosité ce nouvel arrivant.

Tu n’oublieras pas ton parapluie et fer­meras la porte en sortant.

Je range mon livre, ferme la fenêtre et j’arrive.

Son moteur toussote, crachote et finit par s’arrêter.

Accorde les verbes au présent.

A dix mètres de hauteur, sur un fil de fer tendu, un homme et une femme (marcher)………………….., (danser), ………………… (sauter)……………….. ou (jongler) …………….. : ce sont des funambules.

Le tigre (rugir)………………., (lancer) ………………….. des coups de patte, (refuser)………………………….. d’obéir :

c’est un fauve.

Ils (sauter)……………. d’un cheval à l’autre, (porter)…………………. des partenaires sur les épaules, (exé­cuter)……………. des pirouettes et (retomber)……………. sur le dos d’un cheval ce sont des écuyers.

Continue selon l’exemple.

Ex. A l’école, je regarde et j’écoute.

A l’école, tu …………. et tu ………….

A l’école, il …………. et il ………….

A l’école, nous …………. et nous …………. .

A l’école, vous …………. et vous …………. A l’école, ils …………. et ils …………. .

Continue selon l’exemple.

Ex. Je suis malade et ,j’ai de la fièvre.

Tu .…….. malade et tu …………… de la fièvre.

Il ………………………………………….

Nous ………………………………………….

Vous ………………………………………….

Il ………………………………………….

L’accord du GN Sujet et du verbe

Dans une phrase, s’il y a plusieurs grou­pes nominaux sujets, le verbe est au pluriel.

Le chat, le cobaye et le poisson, tous attendent le retour de leur maîtresse.

Accorde les verbes.

– La vue, le goût, l’odorat, l’ouïe, le tou­cher (être)…………… les cinq sens de l’homme.

– Julie (se regarder) …………………………….dans le miroir.

– Minou et Toby (s’affronter)…………… ………. en ennemis.

– Les funambules, les clowns et les dompteurs (répéter) …………… ……… leurs numéros avant le spectacle.

– Les tulipes, les crocus, les jacinthes (montrer) …………… leur nez dès les premiers beaux jours.

– L’assiette, le couteau, la fourchette, le verre (composer) …………… …..un couvert.

– Le chat (se cacher)…………… ……. dans l’arbre, il (guetter) …………… les oiseaux imprudents.

– Riri, Loulou et Fifi (être) …………… les neveux de Donald.

Lis la poésie.

Quand je vais dans la forêt

Je regarde les champignons

L’amanite elle a la grippe

La coulemelle n’est pas très très belle

La morille est mangée de chenilles

Le bolet n’est pas frais, frais, frais

La girolle fait un peu la folle

La langue de bœuf n’a plus ‘foie neuf

Le lactaire est très en colère

Le clavaire ça c’est son affaire

Le cèpe de son côté perd la tête

Moi, je préfère les champignons de Paris

Eux, au moins, n’ont pas de maladies.

Avec le nom des champignons, complète la phrase

……………………………………………………………………….……..sont de pauvres champignons.

Ecris toutes les phrases possibles en prenant un groupe sujet.

– Les hérissons et les porcs-épics

– Comme cette petite fille

– Michel, Annick,

– Les oranges, les pommes et les bananes

– Toby et Minette

composent une belle coupe de fruits.

ont un excellent moyen de défense.

voulez-vous prendre un café?

est mignonne!

sont deux ennemis.

L’accord du GN Sujet et du verbe

Un sujet au singulier entraîne un verbe au singulier.

Manon danse au son de la musique.

Un sujet au pluriel entraîne un verbe au pluriel.

Orlane et Elisa (les filles) dansent au son de la musique.

Colorie en bleu le groupe sujet, en vert le verbe

Les petits garçons préfèrent jouer aux billes pendant que Lucile colorie son dessin.

Si tous les enfants du monde pou­vaient se donner la main, la ronde serait longue autour de la Terre!

Quand le chat ouvre ses yeux, la lumière semble y rentrer.

Le petit Poucet trace son chemin avec des cailloux blancs.

Choisis dans la liste le sujet qui convient pour chaque verbe:

Luc – Les petites lapines – mes frères -Jeannot lapin – la lune – les étoiles –

………………………………….a acheté ce disque avant-hier.

………………………………….ont acheté ce disque avant-hier.

………………………………….éclaire la nuit.

………………………………….éclairent la nuit.

………………………………….grignotent du pain.

………………………………….grignote du pain.

Mets les sujets soulignés au singulier et recopie les phrases en accordant les verbes.

Les boulevards font le tour de la cité. Vos lilas poussent bien.

Les poids lourds ne traversent pas la ville.

Les élèves en retard seront surpris. Les oiseaux picorent les graines sur la terrasse.

Mets les sujets au pluriel et recopie les phrases (fais attention à l’accord des verbes).

La petite fille joue dans le parc.

Mon chiot a deux mois.

Ma camarade arrivera pour le goûter.

La laitue souffre de la chaleur.

Cet enfant n’est pas poli!

Recopie le texte en conjuguant les verbes au présent.

Les pronoms (il, elle, ils, elles)

il peut remplacer un groupe nominal masculin singulier.

elle peut remplacer un GN féminin sin­gulier.

ils peut remplacer un GN masculin plu­riel.

elles peut remplacer un CN féminin pluriel.

Remplace les groupes nominaux sou­lignés par un pronom.

……………. Le petit chat miaule près de la table.

…………….Les écureuils agiles sautent de branche en branche.

…………….Maman a acheté un bouquet de fleurs. La cane a eu six petits canetons.

…………….Caroline et Amandine jouent à la marelle.

……………. Les parents d’Aurélien habitent dans la cité.

…………….La neige a provoqué l’accident.

…………….Thomas et Romain sont partis depuis deux heures.

…………….Jean-Marc a de la fièvre.

…………….Nos amis arriveront par le train.

Remplace les pronoms soulignés par un groupe nominal.

……………………Il regarde pousser ses plantes!

……………………Elle admire sa nouvelle coiffure.

……………………Elle a déjà peint de nombreux tableaux.

……………………Ils sont adorables et comiques.

……………………Elles ont beaucoup de courage.

Continue selon l’exemple.

Ex. Ma cousine n’est pas blonde, elle est brune.

La purée n’est pas chaude, ____ est ______________________________________________

Les carreaux ne sont pas sales, ____ sont _________________________________________

Les souris ne sont pas blanches, _______ sont______________________________________

Le film n’est pas triste, _______ n’est ___________________________

Lucile et Nathalie ne sont pas ennemies, ________sont_____________

Recopie les phrases en employant un pronom pour éviter la répétition.

David est malade. David va chez le médecin.

Les fleurs sont fanées. Les fleurs n’ont pas été arrosées.

L’affiche est décollée. L’affiche est tombée.

Les chiots sont nés. Les chiots sont tachetés comme leur maman.

Bénédicte est partie. Bénédicte a oublié son cahier.

Complète par il – ils – elle – elles.

Comme ______ sont curieuses ces nouvelles pommes vertes et rouges!

Je ne sais pas ______ viendront, mais tous ces enfants auront de quoi jouer.

Depuis que Agathe a eu son bébé, ______ est radieuse.

Le nombre de l’adjectif

Pour mettre au pluriel un adjectif au singulier

– on ajoute souvent un s

un petit chat, des petits chats

– parfois on ajoute un x

un beau jouet, des beaux jouets

– on ne change rien

un bijou précieux, des bijoux précieux.

– on transforme aI en aux

un geste amical, des gestes amicaux.

Surligne les adjectifs

une souris grise – un cheval gris – des enfants malheureux

un chaton malheu­reux – du pain frais – des fruits frais

un monstre effrayant – des images effrayan­tes –

un gros sapin – de gros oiseaux

Accorde les adjectifs si c’est nécessaire…

de (gros) nuages (gris)…………….……………………………..………….

des fillettes (malicieux) ……………..……………………………………

un pécheur (patient)…………………………………………………………..

Complète le texte en accordant les adjectifs

Deux (petit) oiseaux.

Ils habitaient une cage (étroit) ……………..aux (gros) …………….barreaux.

Ils étaient deux, deux (petit)………….. oiseaux…

Le premier avait les plumes (vert)………… couleur d’herbe (tendre)…………… des prés; le second avait les plumes (rose)……………..comme les joues des bébés.

Leur cage était si (petit) ……………..qu’ils ne pouvaient voler sans ris­quer de s’y cogner. Ils étaient deux, deux (petit) ……………oiseaux (malheureux)…………….. …

G.DELAUNAY, Des histoires et des Contes,

Classe ces adjectifs, selon qu’on ajoute un s, un x ou rien pour les mettre au pluriel. (+un S en rouge, +un X en bleu, +rien en vert )

Joyeux nouveau grand haut bas Froid frais

méchant roux français assis joli neuf peureux dangereux beau bleu agréable farci lourd

Le genre de l’adjectif

Pour mettre au féminin un adjectif mas­culin

– on ajoute souvent un e : gris – grise

Parfois

– on double la dernière consonne et on ajoute un e: musicien – musicienne

– on transforme le eux en euse : mali­cieux – malicieuse

– on modifie tout le mot : beau – belle

– on ne change rien : rapide – rapide

Colorie les adjectifs pour les classer.

Rouge Ceux qui sont uniquement masculins.

Bleu Ceux qui sont uniquement féminins.

Vert Ceux qui s’écrivent de la même façon au masculin et au féminin.

vert astucieux riche épaisse

neuve bon beau pauvre

rouge grande affectueuse honnête

petit carré câline fine

vide plat joueuse agréable

longue propre rose jaune

rond charmant jolie triste

malin précieuse polie blonde

adroite adroit féroce fini

La place de l’adjectif

L’adjectif peut être placé avant le nom :

une jolie robe.

après le nom : une robe rouge.

Recopie les groupes nominaux en plaçant l’adjectif au bon endroit.

une plante (verte) …………………………………………

un bateau (gros) …………………………………………

un homme (charmant) …………………………………………

une jupe (plissée) …………………………………………

un pied (grand) …………………………………………

une souris (grise) …………………………………………

un serpent (long) …………………………………………

un œil (rond) …………………………………………

une queue (touffue) …………………………………………

une roue (grande) …………………………………………

Complète chaque phrase avec des adjectifs (certains mots change­ront) : élevée – spacieux – forte – bon – beaux.

Caroline a trouvé un appartement………………

Je sens une …………….odeur d’eau de Javel.

Mathieu a de la température. …………………………………. Nous avons passé un ………………….moment.

Ma poupée n’a pas de …………………………..cheveux.

Recopie en mettant un déterminant et un adjectif devant le nom.

………………………………….chocolat chaud

………………………………….feuilles mortes

………………………………….animal curieux

…………………………………. voiture rouge

…………………………………. table basse

Trouve un adjectif pour chaque nom et écris des phrases.

une pomme un clown

mon mari cet oiseau

un ordinateur quatre chevaux

la semaine des exercices

un paysage une réponse

un trésor deux souris

une couleur un homme

des vacances une lumière

un âne du pain

le soleil un feu

des billes une maison

Associe les noms et les adjectifs pour écrire tous les groupes nominaux possibles.

Enfant méchant enragé fidèle mauvais

Temps lourd affectueux

chien

film rouillé rapide ennuyeux

moulin vieux passionnant beau

vélo

L’adjectif

L’adjectif est un mot qui accompagne et précise le nom:

des cheveux

des cheveux blonds.

Surligne l’adjectif.

des jolis petits chaussons

une allure fière

un ton décidé

une grande joie


Classe les adjectifs suivants selon qu’ils indiquent :

une couleur – une forme – un défaut – une température.

gourmand – rond – ovale – bleu – froid

jaloux – violet – menteur – carré – jaune -chaud – tiède – rectangulaire – rouge – triangulaire – vert – brûlant – coléreux insolent – glacé

Supprime les adjectifs.

Au marché, j’ai acheté deux bottes de radis roses, une pintade fermière, une salade frisée, du gruyère râpé, un kilo de grosses pommes.

Mathieu a bu trois grands verres d’eau après son match difficile.

Les oiseaux construisent un nid douil­let pour y accueillir leurs oisillons affamés et curieux.

Précise chaque nom en utilisant les deux adjectifs.

un nuage (gris – gros)……………………………………………………………………..

un homme (brun – petit) ……………………………………………………………………..

une fresque (grande – murale) ……………………………………………………………………..

une brosse (métallique – petite) ……………………………………………………………………..

un monsieur (vieux – fatigué) ……………………………………………………………………..

un pull (rouge – superbe) ……………………………………………………………………..

des chaussettes (trouées – vieilles) ……………………………………………………………………

des yeux (violets – magnifiques) ……………………………………………………………………..

une plante (superbe – verte) ……………………………………………………………………..

une maison (blanche – splendide) ………………………………………………………………