Imprimer en PDF [Imprimer en PDF]

Le coeur trop petit

Quand je serai grand

Dit le petit vent

J’abattrai

La forêt

Et donnerai du bois

A tous ceux qui ont froid.

Quand je serai grand

Dit le petit vent

Je nourrirai tous ceux

Qui ont le ventre creux.

Là-dessus s’en vient

La petite pluie

Qui n’a l’air de rien

Abattre le vent

Détremper le pain

Et tout comme avant

Les pauvres ont froid

Les pauvres ont faim.

Mais mon histoire

N’est pas à croire :

Si le pain manque et s’il fait froid sur terre

Ce n’est pas la faute à la pluie

Mais à l’homme, ce dromadaire

Qu’à le coeur beaucoup trop petit.

Jean Rousselot

12 points

Les commentaires sont fermés.