Imprimer en PDF [Imprimer en PDF]

La fonction des signes de ponctuation

1/ La virgule ,
Pour une transcription orale, elle marque une pause brève avec élévation de la voix.
– elle sépare des éléments jouant le même rôle grammatical : en général, la dernière virgule disparaît et laisse place à une conjonction de coordination.
– elle détache et met en valeur certains groupes fonctionnels (compléments circonstanciels, mots en apposition…)
– elle permet une incise
– elle permet de distinguer un nom propre en fonction d’apostrophe (pour ne pas le confondre avec le complément d’objet)
– elle signale une ellipse (un mot sous-entendu)
– elle accentue un lien logique (par exemple un lien de conséquence) entre deux propositions, mêmes coordonnées.

2/ Le point .
– pour une transcription de l’oral, il marque une pause entre deux phrases.
– il sert à marquer la fin d’une phrase.
– dans un texte, il marque la séparation des phrases entre elles.
– il sert pour l’abréviation des mots et pour l’abréviation des sigles.

3/ Les points de suspension …
Ils marquent une pause provisoire (la voix à l’oral ne retombe pas en une intonation descendante)
– En fin de phrase : indiquent qu’une phrase n’est pas terminée, que la pensée n’est pas achevée, qu’on laisse au lecteur le soin de la poursuivre, laissent place à la méditation
– dans un dialogue (par exemple au théâtre), ils indiquent qu’une réplique a été brusquement interrompue ou qu’une question n’a pas obtenu de réponse
– à l’intérieur d’une phrase, ils montrent une hésitation, une difficulté à s’exprimer, une émotion particulière
– entre ( ) : ou entre [ ], ils signalent dans une citation un passage supprimé.

4/ Les deux points :
Ils indiquent une simple pause entre deux propositions (remplacent souvent une conjonction de coordination)
– ils annoncent souvent une citation.
– ils introduisent une explication de l’idée qui vient d’être formulée.
– ils introduisent une énumération.

5/ Le point-virgule ;
Il signale à la fin d’une proposition, une pause plus longue que celle qu’introduit le point
– il sépare des propositions dans une énumération, dans des étapes successives d’un récit, le cheminement d’un raisonnement, etc.
– les membres de phrases placés après le point-virgule sont souvent elliptiques (des mots déjà présents dans le premier membre peuvent y être sous-entendus)

6/ Le point d’exclamation !
– à la fin d’une phrase exclamative, il traduit un sentiment (joie, colère, impatience, détresse)
– à l’intérieur d’une phrase : après une interjection ou entre parenthèses ou il a valeur de commentaire et exprime familièrement l’ironie, l’étonnement de l’auteur.

Les commentaires sont fermés.