Imprimer en PDF [Imprimer en PDF]

Araignée du matin:

Araignée du matin: chagrin,

pensait un bébé coccinelle

cherchant à libérer ses ailes.

Araignée du midi: souci

grognait un rat dans son chagrin

de voir un chat près de sa belle.

Araignée du soir: espoir,

disait au briquet l’étincelle

mourant dans le vent du jardin.

Mais l’araignée dans sa nacelle

prisonnière à vie de sa faim

rêvait qu’elle était hirondelle.

Pierre Béarn

Les commentaires sont fermés.